Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Delphine

Elysee Palace Nice Saint Valentin
Dimanche 14 février 2010, l' ELYSEE PALACE propose aux amoureux un menu spécial SAINT-VALENTIN :

 

Coupe de champagne.

Saint-Jacques aux girolles en coquille

Morille farcie d'une mousseline de volaille et foie gras, asperges et jus de cuisson

Croustillant de rouget en millefeuille, chutney de fruits de saison et réduction de vieux porto / ou Mignon de veau en jus d'osso-bucco à la marjolaine

Assiette du Maître Chocolatier : tartelette au chocolat noir, moelleux craquant au chocolat, Opera, sorbet chocolat

 

½ bouteille de vin (sélection du Sommelier), eaux minérales et café.

Tarif par personne : 65 euros, boissons et service inclus.

 

FOUR POINTS by SHERATON 59 Promenade des Anglais 06000 Nice.

Réservations : tel. 04 93 97 90 90 reservation@elyseepalace.com

 

Elysee-Palace-2009--5-.jpg

 

La Saint-Valentin apparaît dans notre calendrier à la fin du Ve siècle. Mais ce n'est qu'au XIVe siècle, en Angleterre, qu'elle prend une connotation amoureuse. La "Valentine" désigne le message d'amour que l'on s'envoit à l'occasion de la Saint-Valentin. Cette pratique est instituée à la Cour de France au XVe siècle, par Charles d'Orléans qui revient de 25 années de captivité en Angleterre. Il devient ainsi d'usage d'envoyer à sa bien-aimée un tendre message; c'est la fête des amoureux. Au XVIIe siècle, Valentine devient populaire grâce à William Shakespeare qui fait chanter Ophelia dans Hamlet :


Bonjour ! c'est la Saint-Valentin.

Tous sont levés de grand matin.

Me voici, vierge, à votre fenêtre,

Pour être votre Valentine.

Alors, il se leva et mit ses habits,

Et ouvrit la porte de sa chambre ;

Et vierge elle y entra,

et puis jamais vierge elle n'en sortit.

 
Au XVIIIe siècle, apparaissent en Europe, des cartes décorées de cœurs et de cupidons. Au XIXe siècle, les Valentines sont la façon la plus répandue de déclarer son amour et déferlent sur les USA avec le Valentine's Day.
 
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article