Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Serge

La Poste Nice

 

Après la scandaleuse et interminable grève des services postaux niçois à la fin de l'année 2009, la Poste fait encore des siennes.

Voici ci-dessous un exemple de courrier placardé sur la porte d'entrée d'un immeuble du quartier, sur le boulevard François Grosso. On y informe les résidents qu'ils devront désormais aller chercher tout le courrier de l'immeuble à la poste centrale de Thiers, sous prétexte que le facteur a quelques difficultés à le distribuer.

 

La-Poste-Nice-Francois-Grosso.jpgOr, depuis 80 ans que cet immeuble existe, il n'y a jamais eu de système automatique d'ouverture de la porte d'entrée, et le facteur est toujours parvenu à se faire ouvrir par un habitant. Dans le pire des cas, si personne n'ouvre, il y a 2 commerces au rez-de-chaussée qui ont les clés.

C'est pourquoi je trouve révoltant ce type de menace et, qui plus est, de la part d'un service public. Les sociétés privées qui distribuent des prospectus se débrouillent parfaitement à rentrer dans l'immeuble; un service public ne peut pas faire moins, sauf à reconnaître que ledit service serait de meilleure qualité avec un postier privé.

Si vous ne bougez pas avec la Poste, c'est la Poste qui va vous faire bouger … c'est ça le service public « à la française ». Dans le fond, comme dans la forme, c'est nul !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

serge 26/07/2010 17:29



voici le second courrier adressé ce jour à la Poste :


Je ne dis pas que le facteur ne fait pas son travail, mais j'ai trouvé la méthode expéditive : une affiche collée le samedi annonçant la
suspension de la distribution du courrier pour le jour même ! Je suis chef d'entreprise, et si j'agissais de cette manière avec mes
clients, ils s'en iraient aussi vite qu'ils sont venus.


Concernant les articles des C.G.V. de la Poste, ils sont probablement assez récents sous cette forme, et aucun usager n'en a jamais eu
communication comme c'est le cas pour n'importe quel service; en outre, l'article 3.2.3 prévoit aussi qu'"en cas d’impossibilité de remise en boîte aux lettres, La Poste peut prendre l’initiative
d’une remise à toute personne présente à l’adresse ...", le courrier pourrait ainsi être remis au Snack situé en rez-de-rue.


Personnellement, je trouve que la profession de facteur a été dévalorisée ces dernières décennies, non pas financièrement mais en terme de
mission; mais peut-être est-ce leur faute ? peut-être se sont-ils plus battus pour les salaires que pour les conditions de travail ?


Alors qu'il y a des sureffectifs évidents dans la plupart des services de la Poste, les hommes de terrain que sont les facteurs se trouvent en
sous-effectif (avec recours à des remplaçants, intérimaires ou autres) et, surtout, ils ont perdu le contact avec les usagers;


Entre les grèves, les redécoupages de secteurs, les changements intempestifs d'affectations, les vacances et rtt à répétition, le
facteur a fini par devenir un anonyme, et c'est un gâchis par rapport au facteur, figure de quartier, que l'on a connu en France jusqu'aux années 90 (ce n'est pas de la
nostalgie, c'est un triste constat).


Comme je vous l'ai indiqué dans mon courrier, je vous demande de reprendre la distribution du courrier en attendant qu'une solution raisonnable
soit trouvée avec le syndic.



paul 13/07/2010 21:56



tout a fait d'accord, le prix du timbre a encore augmente et le service rendu n'arrete pas de baisser; en fait, entre les incapables, les syndiqués et les branleurs, il ne reste pas grand monde
pour bosser



tonolini agostino 13/07/2010 19:41



complement d accordla poste devient nul !


privatiser ça ne peut -etre pire ! agostino



beatrice 13/07/2010 12:35



genial ! la poste eut été le sponsor idéal de l'équipe de france de foot