Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
01 Apr

Anecdote sur notre quartier et petite devinette

Publié par monquartier.net  - Catégories :  #infos de mon quartier, #people de mon quartier, #habitants de mon quartier

 

Un de nos amis et voisins du boulevard François Grosso, Jiri, nous a adressé cette petite histoire véridique.

« Au début du vingtième siècle, il n’existait que des numéros impairs sur la Promenade des Anglais à Nice. Un peu logique car tous les immeubles étaient du même côté, ce qui n’a pas changé aujourd’hui (et pour cause !). Par contre, des numéros pairs se sont intercalés avec les impairs, et le premier fut le numéro 54.

En effet, au 54 fut construite une grande villa qui portait le prénom d’une jeune fille, âgée à l’époque de dix ans. Aujourd’hui, la villa n’existe plus et a été remplacée par un immeuble, mais on peut toujours lire son prénom au-dessus à l’entrée, et la rue porte le même nom.

Le père de cette petite fille, propriétaire de la villa, était un homme d’affaires (né à Leipzig en 1853, de parents d’origine Morave, sud-est de la république Tchèque), qui faisait du commerce avec l’Afrique du Nord.

Fou des nouveaux moyens de transport, et notamment l’automobile, il s’est mis en contact avec un fabricant d’automobiles du nom de Gottlieb Daimler à Cannstatt (près de Stuttgart). Il lui a acheté une Daimler pour faire des courses automobiles, mais il n’était pas satisfait des performances. C’est alors qu’il a proposé à ce fabricant de lui préparer une autre voiture, beaucoup plus puissante, ayant quatre cylindres au lieu de deux, avec un volant incliné, quatre roues indépendantes et surtout avec un centre de gravité plus bas, pour que la voiture soit plus stable dans les virages.

Quand la voiture a été réalisée, le fabricant a demandé à l’homme d’affaires de donner un nom à cette nouvelle voiture. Sans hésitation, il a mentionné le prénom de sa fille (Adrienne Manuela Ramona Mercedes). Avec cette nouvelle voiture, il a gagné quatre courses automobiles et, par la suite, a vendu, rien que sur la Cote d’Azur, une trentaine de prototypes.

Ce monsieur s’appelait Emil Jelinek et partageait son temps entre Vienne et sa demeure du 54 Promenade des Anglais … Malheureusement, la première guerre mondiale a tout changé et ce monsieur, accusé d’être un espion Allemand, a vu sa carrière brisée. Il est mort en 1921 et est enterré au cimetière du Château à Nice où l’on peut voir, sur son magnifique tombeau, les remerciements du célèbre fabricant automobile Allemand.

Petite devinette : quel est le prénom de la jeune fille et quelle est donc la marque très connue de cette voiture ? »

54 Promenade des Anglais

Mercedes Jelinek

Mercedes Jelinek

Commenter cet article

Archives

À propos

MonQuartier.net : Blog de Quartier à Nice depuis 2006. LE BLOG DU QUARTIER GROSSO ... by Serge CAJNA